Lundi 22 juillet 2013

10EME ETAPE : LECTOURE - CASTELNAU 24 km

 

Hier soir, Véronique nous a fait lire un article qui lui était consacré dans la revue Globetrotter. On y a découvert que, à l'instar de bien d'autres, le chemin de Compostelle a donné une nouvelle orientation à sa vie. C'est une personne très attachante qui se met au service de ses hôtes de passage.

Ce matin à 7h00 le thermomètre indique déjà 24°, mais le ciel a gardé son voile nuageux durant les premières heures de marche. Nous quittons Lectoure et pouvons admirer des champs de tournesols à perte de vue, ainsi que quelques champs d'ail odorant. Après 20 kilomètres nous atteignons La Romieu, cela représente un détour mais nous étions curieux de découvrir la collégiale Saint-Pierre, classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco.

 

En arrivant, nous contemplons la masse imposante des bâtiments. Les deux tours donnent à l'ensemble un air de place fortifiée. Pour la visite, nous nous contentons d'admirer le cloître au travers des ouvertures car nous voulons parcourir rapidement les quelques kilomètres qui nous amènerons aux Aroucasses notre gîte du jour.

Il fait 34° lorsque nous quittons La Romieu et nous décidons de nous servir de nos parapluies pour nous abriter du soleil histoire d'éviter la mésaventure de la veille.

Durant le repas la conversation est animée et tourne autour de sujets comme la philosophie du voyage, certaines valeurs à inculquer à la jeune génération et l'incompréhension face aux querelles dans les pays du Proche-Orient. Après avoir bien délibéré et dégusté le moelleux au chocolat servi au dessert, les corps et les esprits décidèrent d'aller se reposer.

 

 

 

« A cette époque, ma quête spirituelle était liée à l’idée qu’il existait des secrets, des chemins mystérieux… Je croyais que ce qui est difficile et compliqué mène toujours à la compréhension du mystère et de la vie… »

Paulo Coelho, le pèlerin de Compostelle