Samedi 31 juillet 2010
10EME ETAPE :   SAINT-PIERRE-DE-CURTILLES - YENNE  13  KM
Considérée comme une demi-étape dans notre programme, le parcours s'avérera quand même bien gratiné. Nous mettons les voiles vers 9 heures 30 sous un ciel parfaitement bleu, avec pour seule tache une lune blanche au demi de sa décroissance et qui nous fait un clin d’oeil depuis plusieurs matins. Deux kilomètres de goudron et nous rejoignons le sentier balisé, ce seront les seuls de la journée. Au passage, un coup de Klaxon des Biennois qui nous encouragent. Pendant une heure,  nous serpentons dans les vignes qui donnent aux coteaux de belles structures rayées verticalement dans les pentes abruptes pour tomber sur des rangs perpendiculaires sur les pentes douces.
Le vin de Savoie, que nous ne connaissions pas, est un vin léger qui vous est servi en quart ou demi litre avec le repas pour 3 ou 4 Euros. Après avoir  coupé les lacets de la route de Jongieux par un sentier montant verticalement dans le vignoble, en débouchant sur la route, une voiture s’arrête pour nous laisser passer. Ce sont à nouveau nos Biennois qui ont musardé entretemps durant une heure! Du haut de cette colline la vue est imprenable et le paysage grandiose. Le soleil cogne. Nous montons encore vers la petite chapelle Saint-Romain, édifice reconstruit récemment mais qui a des origines au Vème siècle et avait été rasé à la Révolution. Durant tous ces siècles, ce lieu a été un point stratégique, car dominant de manière spectaculaire la vallée du Rhône et permettant le contrôle de la navigation.
La descente de l’éperon rocheux, 250 mètres de dénivelé, pratiquement à la verticale, nous rappelle le sentier de l’Hôtel Weisshorn à Saint-Luc par le torrent. Les bâtons ne sont pas de trop pour garder l’équilibre avec  nos fardeaux. La dernière heure se fait par des sentiers forestiers magnifiques, longeant le Rhône devenu très calme et qui nous amène à l’hôtel du Fer à Cheval à Yenne où l’accueil du pèlerin est une habitude. Pique-nique au bord du fleuve avec terrine campagnarde de chez Casino sur pain «longue conservation» le tout arrosé d’eau chlorée, on fera mieux ce soir...!

Le vignoble de Savoie
Le vignoble apparaît en Savoie dès la colonisation romaine. Longtemps après. les meilleurs crus de la région seront acheminés vers la Suisse et la table des comtes de Genève. Les vins de Savoie, étendus sur un vignoble de 2000 hectares réunissent une production très diversifiée, basée sur quelques cépages régionaux. Frangy est réputé pour sa «roussette», vin blanc, sec et mousseux. Le terroir de Jongieux est connu pour son cru marestel, qui marie blancs secs et fruités (jacquère, chardonnay) et rouges légers (gamay, pinot) ou plus typés (mondeuse). Enfin la Chautagne offre son vin rouge à  la robe d’un pourpre lumineux, issu le plus souvent de cépage gamay. (Topo-guide GR 65 FFRP)

 

 

 

« A cette époque, ma quête spirituelle était liée à l’idée qu’il existait des secrets, des chemins mystérieux… Je croyais que ce qui est difficile et compliqué mène toujours à la compréhension du mystère et de la vie… »

Paulo Coelho, le pèlerin de Compostelle