Lundi 26 juillet 2010
CHENE-BOUGERIES 0  KM
Le porte-bagages : c’est solide et fonctionnel, le moteur : ça tourne rond, le plein : c’est fait, les pneus : les crevaisons ont été «bletzées», la canne-roue de secours : c’est un peu boiteux comme un mulet à trois pattes. En bons genevois provisoires, nous allons nous équiper d’un 4X4 pour affronter les vallonnements d’outre-frontière. «En route Marcel» ! direction le brico-sport-loisirs, mais petite dérogation, en voiture. Luxe suprême, les bâtons de pèlerins du XXIème siècle sont équipés d’amortisseurs enclenchables.
Claudine et Marcel nous ont soignés comme des coqs en pâte, en nous offrant un studio avec accès sur terrasse et jardin fleuri.
Ajoutez à cela les talents de la cuisinière et son fameux gratin et vous songeriez presque à vous convertir en pèlerin sédentaire ou, pour faire plus actuel, en vacancier.

 

 

 

« A cette époque, ma quête spirituelle était liée à l’idée qu’il existait des secrets, des chemins mystérieux… Je croyais que ce qui est difficile et compliqué mène toujours à la compréhension du mystère et de la vie… »

Paulo Coelho, le pèlerin de Compostelle